Ouverture de la session parlementaire 

Les nouveaux députés à l’épreuve de leurs engagements 

02 Sep 2021
408 fois

C’est la entrée des classes aujourd’hui pour les 407 députés de l’APN, issus des législatives anticipées, qui vont pouvoir étrenner enfin  pour de vrai leur mandat, après la session protocolaire du 08 juillet qui a permis l’élection du président, Ibrahim Boughali , du groupe des Indépendants Wihda Wa Tadaoul) (Unité et alternance) et  la mise en place des structures permanentes.  Cette ouverture se fera en vertu  de  l’article 138 de la Constitution et à l’article 05 de la loi organique 16-12 fixant l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation, ainsi que les relations fonctionnelles entre les chambres du Parlement et le Gouvernement, a indiqué mardi un communiqué de la chambre basse du Parlement.  Comme entrée au menu de la session, les députés auront à délibérer en urgence deux projets  de textes qui portent sur la modification du code électoral au niveau de la commune pour le mettre en concordance avec la nouvelle constitution et cela en prévision des élections locales convoquées pour le 27 novembre prochain par le président Tebboune.  Le deuxième texte, présenté lundi en Conseil des ministres par le ministre de la Communication Amar Belhimer, est en rapport avec l’audiovisuel et a pour ambition  de mettre des garde-fous professionnels, éthiques et financiers  dans un secteur qui s’est développé dans une anarchie et qui lui confère aujourd’hui l’image d’une vaste foire d’empoigne où tous les coups les plus vils et les plus bas sont permis pourvu que l’argent rentre.  Les nouveaux députés sont donc appelés à discuter et enrichir  ce projet de loi de l’audiovisuel, un secteur dont eux même ont eu à souffrir des dérives, au moment où ils étaient en campagne électorale.  Même si l’importance de ces deux projets n’échappe pas à l’observateur, le plat de résistance du menu reste le programme du Gouvernement qui est actuellement sur le bureau du président de l’APN en attendant la distribution des copies aux députés pour un premier examen en commissions spécialisées avant le grand débat en plénière.  Ce programme constitue une épreuve à la fois pour le nouveau premier ministre chargé de traduire en propositions de loi les engagements électoraux du président Tebboune et pour les députés qui , pour leur part, sont tenus de décortiquer, de passer sous le tamis de la critique ce texte pour l’enrichir tout en ayant à l’esprit leurs engagements au moment ou ils n’étaient encore que des candidats.   Les nouveaux députés, dont la plupart n’ont pas eu d’antécédents parlementaires, arrivent à l’hémicycle avec une nouvelle vision, conscients de  la nécessité  de devoir  faire un bon usage des pouvoirs que leur confère la nouvelle constitution pour  contrôler l’action de l’exécutif. Les nouveaux députés en entamant leur mission doivent en finir avec la culture du « béniouiouisme » des précédentes assemblées soumises à la toute puissance de l’exécutif, en échange de privilèges sonnants et trébuchants. En fait cette session est un double test  de crédibilité pour les députés et de rupture avec les pratiques législatives antérieures.

H.Khellifi.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85