Soupçonnées d’appartenir au MAK

27 personnes arrêtées à Kherrata et Béni Ourtilane

07 Sep 2021
504 fois

La localité historique de Kherrata a été ces derniers jours le théâtre d’affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre. Lors de ces troubles, la police a procédé à l’arrestation de plusieurs individus, soupçonnés d’appartenance au MAK. La traque des éléments accusés d’appartenance au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, classé par l’Etat au rang d’organisation terroriste, se poursuit sans relâche. Dans un communiqué rendu public hier, la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé l’arrestation de 27 personnes suspectées d’appartenir à ce mouvement. Les opérations menées par la police ces dernières 48 heures ont abouti à l’arrestation de 25 individus à Kherrata, qui a été récemment le théâtre de troubles ayant provoqué des heurts entre des manifestants et les forces de sécurité, et 2 autres à Béni Ourtilane. Selon le communiqué de la DGSN, les personnes arrêtées sont accusées d’avoir « tenté de semer la discorde et la terreur », de « trouble à l’ordre public », d’ « incitation au rassemblement » et d’ « atteinte l’unité nationale ». Plus grave encore, les individus arrêtés sont accusés de « tenter de réactiver des cellules dormantes de cette organisation terroriste, sur injonction de parties à l’étranger ». La même source ajoute que les mis en cause « ont eu recours à des agressions et à des cambriolages de magasins de citoyens ». La DGSN justifie l’intervention de ses éléments, notamment à Kherrata, par l’impératif de « rétablir l’ordre et protéger les citoyens ainsi que les biens ». Par ailleurs, la même source indique que la perquisition au « domicile des suspects, sur ordre du parquet régional compétent, a conduit à la découverte d’accessoires pour vêtements militaires, de matériel informatique avec tous ses accessoires, de détecteurs de métaux, de couteaux, de faux scellés portant le marquage des élus et des élus par procuration et une copie certifiée conforme, des dossiers administratifs, des bannières de l’organisation terroriste MAK ainsi que des téléphones portables ». Il est à rappeler que le 18 août, le Haut conseil de sécurité avait accusé nommément le MAK et Rachad de porter une grande responsabilité dans les incendies qui ont ravagé la Kabylie, ainsi que de l’assassinat du jeune Djamel Bensmaïl, lynché à mort le 11 août à Larbaâ Nath Irathen. Déterminées à mettre un terme aux agissements des deux organisations en Algérie, les autorités ne comptent plus se limiter désormais aux dénonciations. Ce qui s’est passé à Kherrata et à Béni Ourtilane ces dernières 24 heures démontre qu’elles sont bel et bien passées aux actes. Le 26 août, un mandat d’arrêt international est lancé contre Ferhat Mehenni, réfugié depuis 20 ans en France.

 

M.M

Dernière modification le lundi, 06 septembre 2021 21:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85