Zeghdar Ahmed en visite au Complexe El Hadjar

De belles perspectives pour El Hadjar

08 Sep 2021
384 fois

La délégation ministérielle conduite par M. Ahmed Zeghdar a consacré sa visite au complexe sidérurgique ‘’Sider El Hadjar’’. Accompagné de son staff, du wali d’Annaba M. Berrimi Djamel Eddine, du PAPW, des élus des deux chambres, du Secrétaire général de l’UGTA et des cadres du complexe, le ministre de l’Industrie est arrivé à l’usine vers 10h30 où il a été accueilli par le PDG du groupe E. Mital, M. Bouslama Tarek, ainsi que par M. Aouchiche, le DG M. Manaa Lotfi et les hauts cadres de ce complexe. M. Bouslama a présenté à l’assistance le complexe et fourni des chiffres qui dénotent le souci d’aller de l’avant malgré les grosses difficultés rencontrées, telles que l’importation de coke qui revient à 2 milliards et 600 millions par cargaison. Il a notamment insisté sur le rôle important joué par le regretté Président de la République Houari Boumediene. A l’horizon proche, le complexe doit en principe observer une production annuelle de 1.300.000 tonnes de produits sidérurgiques. Pour l’histoire, le complexe date de 1958. Il s’appelait alors Société Bônoise de Sidérurgie (SBS) et faisait partie du plan de Constantine, jusqu’au 3 septembre 1964 où il s’est vu être transformé en Société Nationale de Sidérurgie (SNS). Le 19 juin 1969, on avait assisté à la première coulée de fonte. Puis surviendront plusieurs changements jusqu’à son algérianisation à 100% en 2016 pour prendre le nom actuel de ‘’Sider El Hadjar’’. Le ministre, dans son intervention, a tenu à faire remarquer que « Sider est la locomotive de l’économie nationale » et à rappeler que le plan de redressement avait nécessité une aide de l’Etat de 34 milliards de DA pour le premier plan de 2014 à 2018, puis de 46 milliards de DA pour couvrir les assurances des produits en 2018. Cependant, le complexe n’arrive pas à démarrer malgré les compétences formées de jeunes techniciens qui méritent d’être encouragés ainsi que par le partenaire social qui participe activement à la relance du complexe. Pour le ministre, il faut arriver à satisfaire le marché national et aboutir à l’exportation vers les pays voisins, en particulier africains. Il note que seulement 55 % des énergies sont utilisées. La visite s’est poursuivie par celle des hauts fourneaux où la délégation à assisté à une coulée, puis à la centrale d’oxygène qui fournit entre 5.000 et 8.000 litres d’oxygène aux structures hospitalières de la wilaya d’Annaba et à celle d’El Tarf, participant ainsi à sauver des vies humaines, en particulier de malades atteints de la Covid-19 et d’insuffisances respiratoires. Il a, en outre, insisté sur la maintenance des matériels et l’ouverture du marché de la main d’œuvre à la jeunesse. Notons que le groupe Sider compte aujourd’hui un effectif de 5.821 travailleurs dont 1.396 CDD et 500 apprentis/an et autres stagiaires des universités et des centres de formation. Des accords de collaboration ont été initiés avec différentes universités, entre autres celles de Badji Mokhtar d’Annaba, Mohamed Chérif Messaadia de Souk-Ahras, 8 Mai 1945 de Guelma, Chadli Bendjedid d’El Tarf et Saad Dahleb de Blida, pour la mise en place d’un programme de formation et d’éventuels programmes de prise en charge de certains aspects qui relèvent de la recherche. Le ministre reconnait que la production du complexe nécessite beaucoup d’argent afin de répondre positivement à la demande. Une séance de travail a regroupé les cadres de ‘’Sider’’ et de la délégation ministérielle en présence des autorités locales.

Ahmed Chabi

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85