Echatt : 4ème lotissement

Les résidents pataugent dans la boue et manquent de lumière

11 Avr 2013
522 fois

Depuis sa conception, le 4ème lotissement était bien mal parti. En effet c’était, à l’époque, un marécage où foisonnaient les joncs et plantes aquatiques. Les grenouilles y avaient naturellement élu domicile. Puis vint cette idée saugrenue d’y aménager un lotissement. Seulement voilà tout d’abord, le bureau d’études avait précisé qu’il fallait surélever le terrain à bâtir sur au moins 80 centimètres. Beaucoup plus aurait été l’idéal. Une bonne partie se trouve sur un déversoir par où transitent les eaux pluviales qui descendent du 1er lotissement auquel il est collé. Ce qui fait que les résidents actuels, qui ont investi tout ce qu’ils possédaient pour construire une habitation se trouvent confrontés à un paysage lunaire et fangeux. La moindre petite ondée amène avec elle beaucoup de désagréments. Tout d’abord, il n’y pratiquement pas de rues bitumées, les trottoirs sont inexistants, le sol est boueux et glissant. Les gens sont obligés de s’armer de bottes pour se rendre au centre ville. Imaginez les jeunes étudiantes qui sont obligées de remettre leurs souliers après s’en être sorties et confier les bottes à un magasin ou à des voisins jusqu’au soir où elles retournent chez elles. Les eaux usées fusent dans les toilettes et arrivent parfois à faire déborder les lavabos, d’après des membres du comité de quartier, par ailleurs très actifs mais qui ont baissé les bras devant l’indifférence des APC précédentes. Par ailleurs des réverbères ont été installés il y a belle lurette, mais à ce jour aucun éclairage public. Les habitants ne peuvent sortir la nuit, qu’armés de lampes électriques. Un appel est lancé par le biais de leur quotidien « L’Est Républicain » vers les autorités concernées pour viabiliser ce site, de permettre ainsi aux administrés de ne plus souffrir de ces saletés qui jonchent les coins, et également de remédier à cette situation qui perdure depuis plusieurs années.

Ahmed Chabi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85