Bejaïa: Plage Ouadas

Le rivage qu'il faut savoir découvrir patiemment.

04 Juil 2017
82 fois

Si les plages bondées vous hérissent, filez vers la côte Ouest de Bejaïa pour des vacances au frais au bord de la Grande bleue. Cette côte est un havre de bien-être avec des plages magnifiques, des criques sauvages, des eaux turquoises et de sublimes paysages. Ouadas est sans doute la plus calme des plages de Bejaïa, coincée entre une splendide baie et un relief de végétation sauvage. Au bout d’un peu plus d’une heure d’une circulation fluide, à partir de la ville de Bejaïa, sur la route de Boulimat, prenez à droite : c’est Ouadas. Le chemin poussiéreux de la plage débouche sur une petite cabane des secours de la Protection civile, à droite un somptueux relief montagneux verdoyant, à gauche la Grande bleue. Ici, le calme et la confiance règnent. Naturelle et authentique, bordée d’eaux poissonneuses, cette plage regorge d’atouts. C’est le rivage qu’il faut savoir découvrir patiemment. Ouadas est pour le moment épargnée par le béton. Le littoral est vierge. Le rivage rocheux et sableux est dessiné par les incessantes houles de la Méditerranée. En ce dimanche, premier jour de semaine, seule une dizaine de familles a posé ses serviettes sur le sable noir de cette plage. Les tentes sont proposées à 500 dinars. Une somme à laquelle il faut ajouter 100 dinars pour le parking de la voiture. Le drapeau est orange. Les rares enfants se trouvant sur cette plage se débattent avec les longues et fortes vagues. Les eaux sont immédiatement profondes. La mer est loin d’être tranquille. De quoi susciter des frayeurs aux plus jeunes ce qui n’est pas du tout rassurant pour les parents avec des enfants en bas âge. Un inconvénient qui est vite oublié par la magie de cet endroit féerique. La végétation de maquis juchée sur des massifs dunaires barrent les horizons. Ouadas est un petit coin de paradis. « Cette plage est généralement peu fréquentée. Le week-end, il y a un peu plus de monde, mais nous sommes loin du vacarme de la côte Est comme à Tichy et ses environs », témoigne un surveillant de baignade. « Je viens souvent ici. C’est ma plage préférée. Personne ne nous dérange. En plus, l’endroit est très propre », affirme Salima venue avec sa cousine et ses trois enfants. Pour l’hébergement, si vous préférez faire des économies, optez pour le camping. Une dizaine de modestes tentes de campeurs sont implantées sur cette plage si accueillante et si rassurante. « Nous séjournons chaque année dans ce petit camping. Nous n’avons jamais eu de problèmes d’insécurité », atteste un groupe de jeunes rencontrés sur cette plage. Mais si vous voulez plus de confort, les hôtels et les résidences en location pullulent tout au long de ce littoral. L’hôtel Alpha, par exemple, est un véritable havre de paix. L’établissement est niché sur une colline surplombant un bleu sans fin de la Méditerranée. Les vues de l’hôtel sur la mer sont somptueuses et l’atmosphère qu’il dégage atteint l’équilibre idéal de sérénité. Pierres et tuiles ornent le décor. La nuitée dans un appartement de trois pièces est facturée à 24.000 dinars en demi-pension. Les chambres pour deux personnes sont proposées à 14.000 dinars la nuitée en demi-pension. Un tarif qui permet aussi un accès à la piscine avec une vue à 360° sur la baie de Ouadas et sa sauvage plage de sable immaculé. Un coin qui devrait réjouir les estivants en quête de romantisme.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85