Saison estivale

Trop chères, les vacances en Algérie

01 Aoû 2017
568 fois

La qualité des services est un autre élément sur lequel il faudrait faire des efforts pour rendre le tourisme local plus attractif. Passer ses vacances en Algérie coûte cher. C’est, en grande partie, ce qui explique l’engouement des estivants algériens pour la Tunisie et, à moindre degré, pour la Turquie et l’Espagne. Boumerdes, Béjaia , Annaba, Oran sont les wilayas qui attirent le plus grand nombre de vacanciers durant la saison estivale. Ces belles  wilayas  côtières drainent, pourtant, chaque année une grande foule d’estivants malgré la cherté des séjours  proposés avec des services qui sont loin de répondre aux normes internationales. Boumerdes est  parmi les wilayas les plus fréquentées  par les Algérois durant l’été, située dans le nord du pays et connue pour ses belles plages, cette ville  propose un large choix de complexes touristiques tels que le complexe touristique ADIM établi à Zemmouri El-Bahri. Dans ce complexe les bungalows ne sont pas donnés. Leurs prix sont, le moins que l’on puisse dire, exorbitants.  La location des loges au niveau de ce complexe varient entre 11 000 dinars et 20000 dinars par jour, sans pension alimentaire. « J’ai payé 200 000 dinars pour un séjour d’une  semaine dans ce complexe, mon mari et moi et nos deux enfants. A ce prix, j’aurais pu emmener mes enfants en Tunisie »,  nous confie une mère de famille. Loin des complexes touristiques, certaines familles préfèrent louer des appartements meublés pas trop loin de la plage. « Je me rends  chaque été à Bejaia, pour passer quelques jours, la location varie  entre  10 000 et 20 000 la nuitée  dans une simple maison », indique Mourad 35 ans. D’autres frais sont à prévoir par les vacanciers, mis à part ceux de la location des appartements ou des chambres d’hôtels. Il s’agit des frais à dépenser au niveau de certaines plages qui se sont transformées en de véritables plages payantes, en dépit de ce que disent les autorités. « Une journée à la plage peut coûter, en effet, jusqu’à 7000 dinars en comptant les frais du parking, puis celui d’une  table avec chaises et parasol en plus d’un déjeuner », nous dit Rachid, un père de famille. La Tunisie, destination   prisée par les Algériens En dépit des paysages captivants qu’elle offrent, les destinations touristiques algériennes ont du mal à rivaliser avec l’offre touristique  tunisienne essentiellement en raison des prix et de la qualité des services. La Tunisie reste comme chaque année la destination touristique préférée des Algériens. Les prix abordables des séjours proposés par les agences de voyages font de la Tunisie la destination la plus logique des Algériens. Les agences de voyages algériennes proposent des séjours d’une semaine dans un hôtel 3 étoiles en demi-pension à des prix variant entre  60 000 et 70 000 DA. D’autres agences proposent  des voyages organisés à 37.000 DA pour un séjour de neuf jours avec une prestation en demi-pension. Des offres  de qualité à de meilleurs prix  que ceux  proposés en Algérie.

Amira Boudjema

Dernière modification le lundi, 31 juillet 2017 20:49
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85