Une tradition chez les Oranais

Le barbecue en bord de mer

04 Sep 2017
134 fois

Les plages oranaises, notamment celles de Aïn Turck, connaissent comme à l’accoutumé un mouvement particulier au cours du deuxième jour de l’Aïd El Adha, avec de nombreuse familles qui se succèdent pour faire leur premier barbecue en bord de mer. A la plage Corales , les familles ont commencé a arriver  dès la matinée, équipées de tout le matériel nécessaire pour un barbecue en pleine nature, et à onze heures déjà l’odeur des grillades commençait à chatouiller les narines. Mokhtaria, mère de quatre enfants, a tout préparé à la maison. à sa table ornée de salades, de sauces et de boissons, il ne manque que les brochettes de viande, que son mari s’affaire à tourner sur un petit barbecue métallique d’où se dégage une épaisse fumée blanche. Après l’effort, le réconfort, s’est-elle réjouie, racontant la longue journée de la veille et toutes les tâches qui incombent à toute mère de famille. Venir à la plage pour faire le fameux barbecue du deuxième jour de l’Aïd est une occasion qu’elle ne manque jamais depuis longtemps. Native d’Aïn Turck, cette sortie est une tradition qui a toujours existé dans sa famille. Venir ici, à cette plage-même, me rappelle tellement de souvenirs, dit-elle sur un ton nostalgique. C’est mon défunt père, qui s’occupait du barbecue. Mais lui, il allumait un vrai feu, avec du bois qu’il a ramassait dans la forêt des jours à l’avance, ajoute-telle. Mokhtaria regrette les jours d’avant qui avaient plus de goût, plus de saveur, justement parce que tout se préparait à l’avance, avec cette ambiance pré-fête si particulière. Cette dame  penche à penser que les fêtes sont plus fades, moins animées, et la journée barbecue est pour elle, la seule manière de retrouver un peu, des sensations que lui procurait  la fête de Aïd El-Adha dans son enfance. Nadir, jeune marié, vient également pour perpétuer une tradition familiale. La proximité de son domicile de la plage rend les choses encore plus simples, avec sa mère, son père, son oncle, des cousins et cousines, il a tenu à faire découvrir ce petit rituel à sa femme, elle qui avait souhaité rendre visite à ses parents à Alger. L’ambiance ici en bord de mer est si particulière, en plus on retrouve souvent les voisins, et certains amis, ce qui nous offre une excellente occasion pour passer des moments pleins de convivialité et de partage,  dit-il ajoutant que c’est aussi une occasion pour Lila d’enrichir sa vie sociale, elle qui ne vit à Oran que depuis quelques mois. Les familles ne sont pas les seules à choisir la plage, des groupes d’amis, des jeunes et moins jeunes pour la grande majorité, sont également  nombreux à la plage Les dunes. Certains viennent pour la deuxième fois, ayant fait des barbecues, le premier jour même. C’est ici que j’ai grillé ma part de Malfouf (foie enroulé dans de la graisse), a affirmé Nacer, 25 ans, qui préfère faire son barbecue à la plage plutôt qu’au balcon de l’appartement familial. Le beau temps lors de ces deux jours de l’Aïd El Adha offre par ailleurs une occasion pour profiter encore un peu de la mer et de ses plaisirs avant la rentrée sociale et la reprise de la vie active. Certains sont là pour célébrer l’Aïd, et d’autres,  se contentent de profiter du soleil, des vagues et de l’air marin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85