ECOLOGIE : REPORTAGE

Le “Réseau Vert” au service de l’environnement

26 Oct 2017
180 fois

Des internautes d'Oran contribuent, d'une manière spectaculaire, à l'éducation environnementale et à l'éveil de la conscience et du civisme, notamment à travers le Facebook, dans la perspective de redorer l’image de la capitale de l’Ouest algérien prétendant à un statut  de métropole méditerranéenne. L’interaction des Oranais sur les réseaux sociaux se traduit par la motivation et la mobilisation pour des initiatives de protection des forêts, massifs boisés et espaces verts, traduites par le reboisement et les campagnes de volontariat de nettoiement. Un jeune volontaire, Djamel, fan de l’environnement, estime que la diffusion de la culture environnementale sur les réseaux sociaux est "très importante et rentable", soulignant que le contact via internet permet de véhiculer des messages de sensibilisation plus rapidement, à tout moment et en temps opportun. "Cette procédure virtuelle permet de toucher les femmes aux foyers à large échelle à travers leurs enfants, hommes de demain, les sensibilisant à  mieux se comporter vis à vis du milieu", a soutenu, pour sa part, Fatiha, suggérant que les Bureaux communaux d’hygiène d’Oran devraient ouvrir des pages sur le Net pour informer et éduquer les citoyens, entre autres, sur les horaires de collecte d’ordures. Les pages Facebook abordant l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des Oranais sont souvent et immédiatement commentées dans le sens du positif et constructif, surtout lorsqu'il s'agit de vidéos diffusées pour dénoncer tel ou tel problème environnemental dans un quelconque quartier d'El Bahia altérant l’image de la ville, dont notamment le rejet anarchique d'ordures et l’enfouissement ayant des effets néfastes sur certains sites naturels protégés, ou mieux encore, mettre en exergue des comportements environnementaux à suivre. Les initiatives du "Réseau vert" et de l’Entreprise publique de gestion des centres d’enfouissement technique des déchets, ciblent toutes les catégories sociales et tranches d’âge dans le but d'éveiller les consciences et d'inciter à l'action visant la protection de l'environnement. Plusieurs internautes apprécient, dans leurs commentaires, cette page, inter-activent et  partagent des spots de sensibilisation et  des appels pour la préservation du milieu environnant et au volontariat dans les campagnes de nettoiement.  Par conséquent, des forums virtuels de débat se constituent dans le but de  rechercher les voies et moyens de promouvoir l'image de la ville d’Oran et de l’élever au rang de cité méditerranéenne, surtout qu’elle s’apprête à abriter les Jeux méditerranéens en 2021.Dans les débats, sont reproduits des articles de journaux et informations renseignant sur des projets environnementaux initiés pour la promotion de l’environnement, appuyés par des idées et propositions allant dans le sens de l’amélioration du paysage général de la ville.

Une fascination pour Réseau vert
A titre illustratif, la page virtuelle du «Réseau vert» a accueilli plus de 100.000 visiteurs en une semaine. Ce réseau, versé dans la préservation de l’environnement, regroupe plus de 50 associations actives et des groupes de bénévoles dans le domaine, en plus de membres de la société civile ayant tous pour mot d'ordre l'éveil de la conscience environnementale et la  recherche de solutions aux problèmes altérant l’image de la ville, a souligné son coordinateur. Créée depuis deux ans, cette page a dénombré de nombreux  admirateurs, atteignant en une semaine plus de 100.000 visiteurs de différents âges et catégories sociales et adhérant à l'initiative "Allons préserver la nature", lancée en mars dernier avec le concours de la Conservation des forêts de la wilaya d'Oran, a fait savoir Bouabdellah Benmessaoud. A travers des articles et photos de sensibilisation visant à préserver le patrimoine forestier, les plans d’eau, plusieurs familles ont été attirées et motivées pour faire des virées d’exploration et de loisirs à des forêts auparavant méconnues par de nombreux Oranais, à l’instar de la forêt de Ras El Ain dans la commune Gdyel et le "Ravin de la Vierge" dans la commune de Misserghine et Djebel K'har (Montagne des lions). Des actions de nettoiement de ces espaces, d'aménagement de pistes, de reboisement et d'entretien d'espaces boisés et de zones humides dont le plan d’eau "Lac Télamine (Est d’Oran) s'en sont suivis, a-t-on affirmé. Par la force des choses, cette page s'est affirmée comme vitrine pour informer des activités programmées par le Réseau vert en matière de protection des forêts notamment contre les feux, a indiqué le coordinateur, faisant remarquer que le nombre d’incendies a connu une baisse sensible en  2016 par rapport à 2015, à la faveur des efforts de vulgarisation de l'éducation environnementale prônant la bonne conduite lors des sorties aérées, le civisme et le goût touristique, entre autres.

Un engouement pour le tri des déchets ménagers
Le tri des déchets ménagers a eu un écho favorable chez les citoyens et les opérateurs économiques ainsi que les entreprises spécialisées dans le recyclage et la récupération suite à la création de la page Facebook de l’Entreprise publique de gestion des centres d’enfouissement technique de déchets, s'est félicitée Amina Megherbi, chargée du tri sélectif et de la récupération. Suite aux appels au tri sélectif des déchets lancés sur la page virtuelle de l’entreprise créée il y a un an, 650 opérateurs dont des entreprises économiques et des établissements scolaires ont été sensibilisés de l’importance de collecte de déchets, leur tri et leur valorisation, a-t-elle fait savoir.  L’entreprise s’emploie, à travers sa page, à informer les associations et les citoyens résidant à proximité du centre d’enfouissement technique de déchets (CET) de Hassi Bounif de ses activités en les associant aux campagnes de nettoiement ciblant certaines cités, a-t-elle ajouté. Pour sa part, la directrice de l’Entreprise publique de gestion des CETd’Oran, Chellal Dalila, a expliqué que l’entreprise vise à développer  l’utilisation des moyens de communication dont les réseaux sociaux pour sensibiliser les citoyens et les associations de l’importance du tri, du recyclage des déchets et de la valorisation des déchets et, par conséquent, la préservation de l’environnement dans le cadre du développement durable. "Notre devoir à tous est de mobiliser les efforts pour inculquer la culture environnementale et changer les mentalités sur la vision des déchets qui sont une source de richesse génératrice d’emplois", a-t-elle souligné.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85