Après Korichi, Koussa démissionne

Grande agitation au Bureau fédéral de la FAF

19 Avr 2017
39 fois

Moins d’un mois après son installation, le Bureau fédéral est déjà traversé par une forte turbulence. Il y a quelques jours, Nouredine Korichi avait claqué la porte et s’en est allé, après avoir occupé le poste de directeur technique national par intérim pendant deux ans. Korichi n’aurait pas apprécié le rappel surprenant de Fodil Tikanouine, alors qu’au début, Zetchi lui avait fait comprendre qu’il allait le confirmer dans le poste de DTN. Dans les coulisses, on raconte que Nouredine Korichi n’a pas beaucoup aimé que Fodil Tikanouine fraîchement installé enregistre leur entrevue avec son téléphone portable. Agacé par ces méthodes policières d’un autre temps, il a préféré partir, en promettant de tout révéler le moment venu. Hier, ce fut au tour de Messaoud Koussa de démissionner de son poste de président de la Commission fédérale d’arbitrage, à la suite d’un grave incident qui l’a opposé à Mokhtar Amalou, chargé de la désignation des arbitres. Messaoud Koussa reproche notamment à Amalou d’avoir procédé récemment à la désignation de deux arbitres sans le consulter conformément aux règles hiérarchiques. Profondément dépité par le fait qu’un simple employé ose lui tenir tête, Messaoud Koussa a quitté ses fonctions, sans que Zetchi ou l’un de ses deux adjoints présents à la réunion, Haddad et Ould Z’mirli, ne lèvent le petit doigt pour défendre la primauté d’un élu sur un simple fonctionnaire de la FAF. Les raisons du clash sont liées aux choix porté par Messaoud Koussa sur Bichari afin que ce dernier prenne en charge la commission de formation des arbitres. Ne se fiant qu’à ses deux adjoints, Haddad et Ould Z’mirli, qui le suivent comme son ombre depuis son élection à la tête de l’instance fédérale, Zetchi est en train de perdre le contrôle des événements. Même son choix du nouveau sélectionneur national semble ne pas être apprécié par le ministre de la Jeunesse et des sports qui a déclaré hier à propos de l’entraineur espagnol « qu’il soit grand ou petit ; avec ou sans CV, il est dans l’obligation de faire des résultats ». Une critique à peine voilée adressée à Zetchi. Tout auréolé de son nouveau statut, le nouveau président de la FAF n’avait même jugé utile de consulter le ministre, avant de jeter son dévolu sur un entraineur ne possédant aucune expérience internationale. Ould Ali avait réagi la veille de la désignation de l’entraineur espagnol, en regrettant amèrement le fait qu’on ne l’a pas sollicité même à titre consultatif. Les prochaines semaines vont certainement nous édifier sur la teneur du malaise qui couve à l’intérieur de la maison fédérale.

M M

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85