ES Sétif

L’entente au bord du dépôt de bilan

02 Mai 2019
142 fois

Rien ne va à l’entente de Sétif où l’avenir d’une institution est en péril. L’élimination en demi-finale de coupe d’Algérie a donné un véritable coup de massue à un château en carton. Se complaisant dans la politique de la fuite en avant, la direction de l’entente naviguant à vue depuis de longues années, récolte, les « épines » d’une mauvaise gestion engendrant la faillite d’un des plus grands clubs du pays, lequel est empêtré dans une gravissime crise. En perdurant, celle –ci risque à court terme de porter un grave préjudice à l’ESS étranglé par les dettes qui s’élèveraient à plus de 5 milliards de centimes. Une bonne partie représente le dû d’anciens joueurs et entraîneurs, contraints d’aller vers la commission des litiges pour récupérer des salaires impayés. Recruté pour ne rien faire, le Nigérian Ifiani, qui se trouve actuellement chez lui, attend patiemment le renouvellement de son visa. Disposant d’un contrat de 30 mois, le joueur va sans doute emboîter le pas à l’ivoirien Madou, payé rubis sur l’ongle à la suite de l’injonction de la FIFA . Comme un malheur n’arrive jamais, la deuxième tranche de la dette d’Amada qui s’élèverait à 1,3 milliard de centimes n’est toujours pas versée au joueur. D’un point de vue sportif, les choses vont mal à l’entente où la démobilisation est totale. À la reprise des entraînements, Neghiz qui a échoué dans sa mission s’est retrouvé avec 11 joueurs très affectés moralement. N’ayant pas réalisé le déclic attendu, le coach, qui ne va pas faire long feu à Sétif qui a besoin d’un coach charismatique, aura du mal à remobiliser des joueurs responsables eux aussi de la chute d’un club qui leur a pourtant permis de sortir de l’anonymat et de booster leur valeur marchande. En parlant de joueurs et de leur valeur marchande, certains clubs et pas des moindres mettent à profit les malheurs de l’ESS pour rentrer en contact avec pas moins de sept ‘’pros’’. À titre d’exemple, la JSK n’a pas attendu la fin de la saison pour s’intéresser à Bakir et Aïboud qui auraient donné un accord de principe pour revenir au bercail. Les autres cadres de l’équipe, qui n’est pas loin d’une nouvelle saignée en fin de saison, à savoir Djahnit, Djabou, Zeghba et Badrane ne manquent pas de sollicitations, notamment Zeghba et Badrane , annoncés depuis un certain temps en Arabie Saoudite où on leur a promis un pont d’or. La gravité de la situation dans laquelle se retrouve l’aigle noir faisant les frais de la mauvaise gestion, l’envoyant tout droit vers la faillite et un probable dépôt de bilan, n’offusque pas Hamar et son groupe, inscrits, ces jours ci, aux abonnés absents…

MBendahmane

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85