Finale de la Coupe d’Algérie

L’autorité de l’Etat mise à mal

09 Jui 2019
101 fois

La finale de la Coupe d’Algérie, opposant le CR Belouizdad à la JSM Béjaïa a failli ne pas avoir lieu; et pour cause, des centaines de supporteurs ont pris pour cible, la tribune officielle du stade Mustapha Tchaker de Blida, lançant toutes sortes de projectiles en direction des personnalités présentes. Surpris par cette poussée de colère, manifestée particulièrement par les fans de la JSMB, les officiels ont été contraints de quitter les lieux avant le début de la rencontre, prévue à 17 heures. Il a fallu l’intervention des forces de sécurité, mobilisées en la circonstance, pour que l’ordre soit de nouveau établi. Une telle manifestation hostile envers les officiels était prévisible, mais personne ne pensait qu’elle allait prendre toute cette ampleur, confirmant par là, le rejet total par les Algériens de tous les représentants de l’Etat. Ces derniers sont ainsi chassés comme des indus occupants de tous les lieux publics où ils se trouvent. L’année dernière, Ouyahia fut conspué par les supporteurs de la JSK, et cette année, le chef de l’Etat et le Premier ministre durent faire l’impasse sur un événement, qui a toujours été marqué par la présence du président de la République; et en cas d’empêchement comme ce fut le cas ces 8 dernières années, du Premier ministre. Ils ont préféré envoyer au charbon le ministre de la Jeunesse et des sports. Dans le collimateur du « Hirak » depuis leur nomination, Abdelkader Bensalah et Nouredine Bedoui, considérés comme des symboles du régime incarné par le président déchu, n’ont pas voulu prendre de risques. Ils se sont donc abstenus, traduisant toute la déliquescence d’un Etat à la dérive et d’un pouvoir en manque de légitimité. Ce qui s’est passé hier au stade Mustapha Tchaker de Blida, illustre parfaitement la situation. Des scènes inimaginables, qui ont failli tourner à l’émeute ; tout cela pour exprimer un défi à l’autorité de l’Etat, dont les représentants s’obstinent à se maintenir, malgré le rejet manifesté par toute une population. Le ministre de la Jeunesse et des sports a été relativement épargné, dans la mesure où il est resté sage dans son coin, mais cela ne veut absolument pas dire, qu’il est l’abri de la première vindicte populaire. A vrai dire ce n’est que partie remise. Une chose est sûre, malgré l’occultation de certains faits, pratiquée par la télévision publique, les réseaux sociaux finiront par tout montrer. Le temps de rétention de l’information est bel et bien révolu.

Mohamed Mebarki

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85