« Janvier 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

CORRUPTION

Les biens de Chakib Khelil sous séquestre

Publié dans À la une Samedi, 20 avril 2013 12:02
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Les biens de l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, ont été mis sous séquestre. Les services des domaines ont été chargés de s’opposer à toute vente ou cession de biens appartenant à Chakib Khelil et à son neveu, Mohamed Redha Hemche. Cité dans plusieurs affaires de corruption liées à Sonatrach, Chakib khelil était sur le point de vendre un luxieux duplex, situé sur les hauteurs d’Alger, et estimé à 340 millions de dinars (34 milliards de centimes). Les autorités judiciaires ont également découvert que Mohamed Hemche, ex-chef de cabinet de Mohamed Méziane, avait réussi à vendre un appartement tout aussi luxueux à la cité Chaâbani. Une première depuis que le nom de l’ancien ministre est au centre d’un énorme scandale ayant éclaboussé la firme pétrolière Sonatrach. Ce long feuilleton dont les acteurs principaux sont Chakib Khelil et Farid Bedjaoui n’a pas encore livré tous secrets. Et l’on se demande si vraiment un jour ses secrets seront percés tellement la justice tergiverse et tarde à prendre sérieusement les choses en main. Sinon comment expliquer que l’intéressé, lui-même, n’a  jamais été inquiété jetant de la sorte, l’opprobre sur la justice. C’est vrai que le président de la République s’est dit confiant en la justice algérienne et c’est vrai aussi que le procureur général d’Alger a affirmé que l’enquête suit son cours, mais force est de dire que l’opinion publique ne s’explique pas que l’ancien ministre de l’Energie circule librement. N’a-t-il pas débarqué à Oran puis embarqué à destination de l’Europe sans le moins du monde qu’il soit inquièté ? Mais, semble-t-il, la prise en charge de ce dossier par le DRS a donné un coup d’accélérateur à cette affaire. Même si Chakib Khelil est présumé innocent jusqu’à ce que la justice prouve sa culpabilité, il n’en demeure pas moins que la rue reste sceptique quant à d’éventuelles poursuites contre sa personne. Inévitablement la vox-populi s’interroge sur cette immunité dont bénéficie ce haut responsable alors que la moindre des mesures serait qu’il soit au moins interrogé par les services compétents sur ces scandales dont son nom est intimement lié. Le doute et la suspicion enveloppent cette affaire tant que la justice reste étrangement muette. Mais n’empêche, la mise sous séquestre est déjà un pas pour faire la lumière sur les énormes scandales qui ont porté atteinte à l’économie nationale. Il faut dire également que Chakib Khelil et Farid Bedjaoui ne cessent de narguer le pays à travers de déclarations inopportunes, notamment celles émanant de l’ancien ministre quand il déclare « je n’ai rien à voir avec ces scandales ». A la Justice de prouver donc le contraire.

Assem Madjid

Lu 31829 fois

Commentaires   

ahmed
+1 #5 ahmed 28-08-2016 08:50
"Said Said",
Des milliards de dollars de perte algérienne ont fini dans des paradis fiscaux grâce au procédé remarquable du fonds de régulation des recettes (FFR) élaboré chaque année par vote sur la loi des finances, et qui a fait que le différentiel des recettes des hydrocarbures y étant versé, part dans les poches des décideurs.
Dans ce contexte, et comme il s'agit de l'ex-ministre de l'Energie et des Mines, en l'occurrence Chakib Khélil, qui a ruiné Sonatrach, avec ses proches et sa famille, dès l'époque de sa privatisation ayant tourné court, n'a pas honte en plus de nous mentir qu'il est innocent et qu'il n'a rien à voir avec ces scandales.
Il est à la tête de plusieurs millions de dollars et d'euros avec sa sainte nitouche d'épouse, et ses collaborateurs directs en fuite d'Algérie où ils se sentent en danger d'arrestation.
Avec tout le merdier qu'a engendré la rente du pétrole, voilà que d'autres gueules très connues sont apparues dans le feuilleton de Panama-papers, et dont il est question des fils de Zerhouni (l'ancien ministre de l'Intérieur) et Bendjedid (ancien président décédé), etc., etc. Combien d'autres ont suivi cette fameuse piste ?
Il y en a certainement beaucoup qu'Algérie Patriotique nous dévoilera bientôt.
Et, que dire mis à part la Sonatrach la vache à traire de tout le monde, des autres gaspillages de l'économie nationale ; l'autoroute Est-Ouest, la grande mosquée d'Alger, l'usine d'assemblage de Renault d'Oran, et j'en passe. Tous ces projets ont été une aubaine pour une corruption généralisée des dirigeants algériens.
Voilà ce que le FRR a fait de notre économie ; une économie fragilisée, informelle et rentière qui ne profite qu'aux prédateurs de l'Etat.
Enfin, depuis les changements opérés au sein du DRS, et le limogeage de son patron "Toufik", on a l'impression de vivre dans une république bananière où tout un chacun fait ce que bon lui semble.
Pauvre Algérie, quand est-ce que ce système disparaîtra à jamais de notre décor pour en laisser place à un autre qui évoluera dans le bon sens pour tous les Algériens sans exception aucune.
Pour conclure, à C. Khélil et tous les autres comme lui, l'orateur grec Isocrate a dit : " A DES RICHESSES MAL ACQUISES, PREFEREZ PAUVRETE SANS REPROCHE " Un autre proverbe arabe égyptien explique que " MIEUX VAUT UNE BONNE REPUTATION QUE LA RICHESSE ". Salutations !
Une autre citation plus concrète, "Celui qui lèche le miel pour la 1ere fois, le léchera plus d'une fois".
Citer
Said Said
+1 #4 Said Said 13-05-2016 21:06
J'ai lu ce que les journaux "américain et national" (voir archives) ont produit sur le décès de Chakib Khélil lors de sa fuite aux USA, et si j'ai donné cette information dans mon commentaire du 16.03.2016, c'est que je n'ai pas menti.
Quant à feu "Boumédienne, notre président, s'il a commis des erreurs dans le passé, à partir de ses mandats, c'est toujours un quotidien algérien (voir aussi archives ) qui a mentionné que ce président était mort dans le dénuement avec un montant de 650,00 Da en CCP, et c'est ce que j'ai transcrit également dans mon commentaire concernant notre défunt président.
Par conséquent, pour ne pas en dire plus, nous ne devons pas répéter les mêmes erreurs du passé, et cultivons ensemble l'esprit de partage. Salut à tous les commentateurs ! Said !
Citer
Said Said
+1 #3 Said Said 13-05-2016 20:10
Des milliards de dollars de perte algérienne ont fini dans des paradis fiscaux grâce au procédé remarquable du fonds de régulation des recettes (FFR) élaboré chaque année par vote sur la loi des finances, et qui a fait que le différentiel des recettes des hydrocarbures y étant versé, part dans les poches des décideurs.
Dans ce contexte, et comme il s'agit de l'ex-ministre de l'énergie et des mines, en l'occurrence Chakib Khélil, qui a ruiné Sonatrach, avec ses proches et sa famille, dès l'époque de sa privatisation ayant tourné court, n'a pas honte en plus de nous mentir qu'il est innocent et qu'il n'a rien à voir avec ses scandales.
Il est à la tête de plusieurs millions de dollars et d'euros avec sa sainte nitouche d'épouse, et ses collaborateurs directs en fuite d'Algérie où ils se sentent en danger d'arrestation.
Avec tout le merdier qu'a engendré la rente du pétrole, voilà que d'autres gueules très connues se sont apparues dans le feuilleton de panama-papers, et dont il est question des fils de Zerhouni (l'ancien ministre de l'intérieur) et Bendjedid (ancien président décédé), etc..; etc. Combien d'autres ont suivi cette fameuse piste ?
Il y en a certainement beaucoup qu'Algérie Patriotique nous dévoilera bientôt.
Et, que dire mis à part la sonatrach la vache à traire de tout le monde, des autres gaspillages de l'économie nationale ; l'autoroute Est-Ouest, la grande mosquée d'Alger, l'usine d'assemblage de renault d'Oran, et j'en passe. Tous ces projets ont été une aubaine pour une corruption généralisée des dirigeants algériens.
Voilà ce que le FRR a fait de notre économie ; une économie fragilisée, informelle et rentière qui ne profite qu'aux prédateurs de l'Etat.
Enfin, depuis les changements opérés au sein du DRS, et le limogeage de son patron "Toufik", on a l'impression de vivre dans une république bananière où tout un chacun fait ce que bon lui semble.
Pauvre Algérie, quand est-ce que ce système disparaîtra à jamais de notre décor pour en laisser place à un autre qui évoluera dans le bon sens pour tous les Algériens sans exception aucune.
Pour conclure, à C. Khélil et tous les autres comme lui, l'orateur grec Isocrate a dit : " A DES RICHESSES MAL ACQUISES, PREFEREZ PAUVRETE SANS REPROCHE " Un autre proverbe Arabe Egyptien explique que " MIEUX VAUT UNE BONNE REPUTATION QUE LA RICHESSE ". Salutations !
Citer
Mestar
+1 #2 Mestar 12-05-2016 18:21
ARRETEZ DE RACONTER DES HISTOIRES A DORMIR DEBOUT!!!!
Citer
Said Said
+1 #1 Said Said 13-02-2016 20:05
Aviez-vous ou non entendu que l'ex ministre de l'énergie et des mines est décédé ? Un journal américain avait publié son décès, lequel décès était même confirmé par son épouse au cours de l'année 2014. Cette information a été aussi rapportée par le quotidien "El Watan" ou celui du "Soir d'Algérie". Concernant les biens détournés par cet ancien ministre véreux ayant dilapidé l'entreprise internationale "Sonatrach", la justice doit être indépendante pour mener à bien cette affaire, afin que tout ce qui a été détourné, doit être reversé au Trésor public. En même temps, il ne faut pas oublier BEDJAOUI en fuite à DUBAI et protégé par les émirs du golf arabique.
Enfin, pour arriver à dominer entièrement Sonatrach, K. Chakib a fait écarter de son chemin tous les cadres compétents, en ne gardant avec lui bien sûr que les mauvais responsables actuellement en prison.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Caricature

Les plus lus

Commentaires

Qui sommes-nous ?

Quotidien indépendant d’information édité par la Eurl Hippone Edition et Communication au Capital de 1.000.000,00 DA.

Siège Social
Cité 240 lgts Plaine Ouest Annaba BP 893 RP Annaba.

  • Rédaction et Publicité :
    6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba
  • Tél : 038 86.07.11
  • Fax : 038 86.07.12
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.