OMNIPRÉSENT SUR LE TERRAIN ET À TOUS LES RENDEZ-VOUS OFFICIELS

Sellal présidentiable ?

Publié dans À la une Mercredi, 19 juin 2013 15:43
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Sellal par-ci, Sellal par-là. Le Premier ministre est à tous les rendez-vous officiels. Cette présence boulimique répond certainement au souci de remplir le vide laissé par l’absence du président Bouteflika qui en est à son cinquantième jour d’absence. Le message subliminal est de dire que les institutions de l’Etat fonctionnent. Façon de répondre à toutes ces voix qui n’ont de cesse de revendiquer l’application de l’article 88 de la constitution relatif à l’empêchement. Mais par delà la présence physique, il y a aussi le discours de Sellal. On n’est plus dans les anecdotes et les blagues dont il raffolait quand il était aux ressources en eau. Les thèmes qu’il se coltine relèvent plutôt du registre présidentiel. Depuis quelques semaines, entre un démenti et un autre pour contester les informations sur la santé du président Bouteflika, il fait des incursions, avec un langage assez décapant sur les questions économiques. Hier, à l’occasion du Forum du cinquantenaire organisé par le CNES, il est encore revenu sur l’incontournable question qui est de diversifier l’économie algérienne pour sortir du piège des hydrocarbures. “Les richesses en hydrocarbures constituent 93% des exportations du pays (...) il est temps de prendre en main la situation avec davantage de sérieux et de développer l’économie nationale pour la booster vers de nouvelles perspectives. Et pour cela, il tend une perche aux opérateurs algériens. “Ce sont les entrepreneurs algériens qui sont concernés, en premier lieu, qu’ils soient du secteur public ou privé», a-t-il dit à ce propos. Et bien sûr, pour ne pas donner l’impression d’enterrer le président de la République, il explique que tout procède de lui en fait. “Nous oeuvrons dans le sens d’améliorer l’environnement de l’investissement productif en Algérie”, a expliqué le Premier ministre, réaffirmant que le gouvernement travaille “de manière irréversible, conformément aux orientations du Président de la République”. Et pour ne pas trop effaroucher l’opinion algérienne, surtout en cette conjoncture, Sellal épouse des accents du chef qui rassure sur l’avenir du pays et surtout la pérennité de ses ressources. Ce qui l’a amené à qualifier de « mensonges » les propos de politiques et d’experts alertant contre un épuisement à terme des ressources énergétiques du pays. ”Les réserves et les capacités de l’Algérie pour les futures générations sont disponibles », a-t-il assuré, se basant sur le dernier rapport mondial établi par des experts mondiaux et faisant ressortir que l’Algérie dispose de la 3e réserve mondiale en matière de gaz de schiste, a-t-il dit. “Cette richesse nous permet de poursuivre le développement de l’économie algérienne”, a-t-il encore soutenu. Sur un registre purement politique, Sellal s’est montré comme un pourfendeur de « la culture de la haine». A quoi fait-il allusion ? Puis d’achever sur un propos consensuel en réaffirmant « de manière solennelle, la disponibilité de l’ensemble du gouvernement et des cadres de ce pays à oeuvrer, en concertation”, pour l’intérêt du pays » Question : Sellal, avec ses accents de chef n’est-il pas déjà en train d’entrer progressivement dans son nouveau personnage de possible présidentiable. Il y a comme ça des signes qui ne trompent pas.

 

Omar Zekri

Lu 26658 fois

Commentaires   

Wabnitz Oscar
0 #7 Wabnitz Oscar 28-11-2016 13:40
Soit, mais avec quel projet de société ?
Il y a en Algérie beaucoup de compétences, manque le cadre général... à inventer, hors religion, trafics en tous genres (en millions et milliards de dollars). Une partie des Algériens connaît les solutions pour sortir du nouveau sous-développem ent engrangé par la doctrine religieuse dévastatrice et improductive : seul le travail compte... dans tous les domaines, bien sûr!
Au boulot !
Citer
apocalyse
+1 #6 apocalyse 24-11-2016 18:07
Winston CHURCHILL ( pendant la seconde guerre mondiale) avait dit dit un jour en s'adressant aux Anglais particulièremen t vous avez accepté l'humiliation à la guerre eh bien vous aurez la guerre et l'humiliation.
à bon entendeur messieurs.
La politique est un vrai métier un maçon qui ne sait pas manier une truelle n'attendez rien de lui. Car vous allez être sans doute déçu.
.
Citer
Said Said
0 #5 Said Said 26-02-2016 17:26
Omniprésent dans les rendez-vous officiels, assurément ! Bon parleur, et amusant inévitablement aussi, à l'intérieur ou à l'extérieur du pays, notre premier ministre que je respecte considérablemen t n'est pas présidentiable avec tout ce qu'il a fait pour l'Algérie jusqu'à présent. Il y a mieux que lui, et on le saura d'ici la fin du quatrième mandat de notre mentor A.B. Salutations !
Citer
leselésédepèreenfils
0 #4 leselésédepèreenfils 24-01-2016 08:43
Il faut que la messe soit dite, que Sellal soit candidat pour clarifier le débat, et enfin notre indice de confiance soit fiable aux yeux du monde, on ne peut pas tout le temps jouer à la vierge effarouchée, il estime qu'il est capable qu'il se déclare ...
Citer
Annabi
0 #3 Annabi 22-01-2016 22:02
Le Premier ministre est à tous les rendez-vous officiels. comme vous dites Monsieur Zekri . Notre Premier ministre se prépare et annonce sa présidentialisation.
Je pense que ça va aider le pays, le monde s'intéresse à nous!
Citer
leselésédepèreenfils
-3 #2 leselésédepèreenfils 21-01-2016 11:25
Moi, désirer le pouvoir ? vous n'y songez pas! Mais courtisez moi, j'en serai fort aisé ....( Marivaux) peuple Algérien, depuis il a appris, il lui reste à régler quelques détails de personnalité et le tour est joué ...
Citer
Annabi
-2 #1 Annabi 20-01-2016 16:35
Le Premier ministre présidentiable ?

* * * Inchallah * * *
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Caricature

Les plus lus

Commentaires

Qui sommes-nous ?

Quotidien indépendant d’information édité par la Eurl Hippone Edition et Communication au Capital de 1.000.000,00 DA.

Siège Social
Cité 240 lgts Plaine Ouest Annaba BP 893 RP Annaba.

  • Rédaction et Publicité :
    6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba
  • Tél : 038 86.07.11
  • Fax : 038 86.07.12
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.