Quand le FLN déstabilise le MSP

Publié dans Chronique Mardi, 27 décembre 2016 00:00
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le MSP se retrouve, à son corps défendant, projeté dans une polémique dont il se serait bien passé. Mais c’est compter sans les appétits et les égo qui semblent se réveiller, à l’approche des législatives, une épreuve que tous les partis redoutent et pour cause ! Que c’est-il donc passé ? Dimanche, Abou Djerra Soltani s’est rendu au siège du FLN, en compagnie d’Abderrahmane Saidi, ex-président du Madjliss Echoua et actuel député. Une rencontre d’échange d’idées entre le chef du FLN et l’ex numéro un du MSP. Djamal Ould Abbès, à la réunion de son BP, il avait évoqué cette rencontre qui sera d’ailleurs mentionnée dans le communiqué final qui annonce d’autres rencontres du même genre pour les prochains jours. Visiblement, Abou Djerra n’a pas informé la direction du parti de cette rencontre.  D’où ce communiqué au vitriol dans lequel le parti islamiste nie l’existence même de cette rencontre. «Le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP) a appris avec étonnement et stupéfaction la déclaration du Secrétaire général FLN selon laquelle il a eu une réunion hier au siège de son parti avec des dirigeants   de notre parti », écrit le MSP dans un communiqué mis en ligne sur son site officiel. Non seulement le communiqué   nie l’existence de cette rencontre, mais son signataire, Makri affirme n’avoir « mandaté personne à se réunir avec Front de libération nationale et aucune réunion avec le FLN n’est inscrite à l’agenda du parti ». Le MSP, qui ne veut pas visiblement faire croire à l’existence d’un conflit de leadership à l’interne, préfère porter la charge sur Djamal Ould Abbès, l’accusant presque d’avoir inventé cette rencontre. D’où la qualificatif de « méthodes inacceptables dans les relations entre les partis politiques » visant, ajoute le communiqué, à provoquer « une déstabilisation ». Il est clair que cette rencontre a bien eu lieu, comme l’ont confirmé les journalistes arrivés un plus tôt pour assister à la réunion du BP. Mais la direction du MSP fait dans le déni. La raison est que la rencontre est une initiative personnelle d’Abou Djerra Soltani, accompagné d’un autre dirigeant qui a du poids et il se trouve qu’il est le neveu de Cheikh Mahfoud Nahnah fondateur du parti. En fait, Abou Djerra qui n’a jamais cessé d’exister à l’ombre de Makri cherche à se positionner politiquement, en prévision des législatives. Mais pour le coup, il grille la politesse au numéro un qui est censé être le seul à prendre des initiatives au nom du MSP. Jusque-là les deux hommes ont pu instaurer une sorte de modus vivendi qui a épargné des secousses au parti, mais cette sortie d’Abou Djerra montre bien que  les législatives vont se dérouler sur fond de guerre de leadership. 

H. Khélifi

Lu 52 fois

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Caricature

Les plus lus

Commentaires

Qui sommes-nous ?

Quotidien indépendant d’information édité par la Eurl Hippone Edition et Communication au Capital de 1.000.000,00 DA.

Siège Social
Cité 240 lgts Plaine Ouest Annaba BP 893 RP Annaba.

  • Rédaction et Publicité :
    6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba
  • Tél : 038 86.07.11
  • Fax : 038 86.07.12
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.