La CAF magouille et BeIn Sport fait monter les enchères

L’Algérie se soumettra-t-elle au chantage ?

09 Jan 2017
212 fois

Le coup d’envoi de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) est prévu pour samedi prochain. C’est dans moins d’une semaine. Mais jusqu’à hier, la chaîne de télévision nationale (ENTV) ne sait pas encore si elle va pouvoir diffuser la compétition à son public algérien. Où voir les matchs ? Comment faire si l’ENTV ne parviendrait à racheter les droits auprès de BeIn Sport qui fait monter déjà les enchères ? Ces interrogations sont sur toutes les bouches des amateurs du ballon rond depuis quelques jours. Certains préfèrent même ne pas attendre en allant, soit acquérir le modem spécial de BeIn Sport ou en cherchant des démodulateurs équipés d’un server pouvant décrypter les BeIn Sport en utilisant l’Internet (Wifi ou 3G). Mais cela a un coût qui n’est pas à la portée de tout le monde. Pour cette catégorie, la plus large de la société, le seul espoir reste la chaîne terrestre de l’ENTV qui n’est pas certaine d’assurer ce service pour l’instant. Le prix proposé par le détenteur des droits est inaccessible : environ 20 millions de dollars pour la diffusion de toutes les rencontre de cette compétition africaine et notamment les matchs de l’équipe nationale de football. Les négociations se poursuivent encore et aucun accord n’est annoncé pour l’instant. Selon certains médias, les autorités réfléchissent à mettre la main à la poche, en dépit de l’austérité, pour acheter les droits de ce prestigieux tournoi continental et permettre, ainsi, aux Algériens de suivre la compétition. Mais dans cette affaire, les responsables de l’ENTV prouvent qu’ils ne sont pas encore sortis de l’amateurisme. Les mêmes erreurs se reproduisent à chaque rendez-vous sportif. Bis repetita. L’on attend toujours les derniers jours pour négocier des droits qui devraient être défendus déjà à la base lorsque la confédération africaine de football les a mis en vente. Ce n’est pas la première fois que la chaîne nationale retombe dans les mêmes erreurs : mondiale 2010 et 2014, éliminatoires de la coupe du monde… L’ENTV est allée même jusqu’à commettre un acte de piratage d’un match qui lui a valu un conflit judiciaire avec le groupe BeIn Sport. En principe, les responsables de l’ENTV et les autorités savent que le foot est le sport roi en Algérie. Ils savent aussi que, quand il s’agit, de rendez-vous internationaux importants, les Algériens sont très branchés. Pourquoi alors ils n’exigent pas une révision du système de répartition des droits TV qui pénalise seulement les téléspectateurs de l’Afrique du nord ? Les Algériens et leurs voisins du Maroc, de Tunisie, de Libye et d’Egypte ne peuvent-ils pas tenter de changer la donne et de défendre leurs intérêts respectifs ? Les téléspectateurs algériens qui suivent les chaînes européennes, savent qu’il est possible de le faire. Car, par exemple en Europe, les grands événements sportifs comme la finale de la Coupe du monde, les principales épreuves des JO, mais aussi les rencontres des sélections nationales de football sont diffusées systématiquement en clair par une chaîne locale. Les Européens ont bien défendu leurs intérêts. Mais en Afrique, la CAF ne se soucie pas des téléspectateurs. Priorité aux sous. Jusqu’en 2028, la CAF a vendu tous les droits TV de ses compétitions à Sportfive, une filiale du Groupe français Lagardère. Sportfive se charge ensuite de revendre les droits en les partageant sur ses « clients », selon leur position géographique. Ainsi, l’Algérie se retrouve de facto classée dans la région Mena (Moyen-Orient, Afrique du Nord), dont les droits TV sont raflés par le groupe Qatari, BeIn Sport, qui fait monter les enchères.

Samir Rabah

Dernière modification le mardi, 10 janvier 2017 18:06
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85