Jijel : Suite aux récentes intempéries

Des quartiers inondés à Rabta

11 Jan 2017
39 fois

La  ville de Jijel, a été durement affectée par les récentes chutes de pluie, qu’a connues la région. Ainsi, plusieurs quartiers de la ville ont été inondés, donnant à cette municipalité des allures d’une piscine à ciel ouvert. En effet, les importantes quantités d’eau qui se sont abattues ces dernières 72h, ont considérablement gêné la circulation automobile au niveau de cette commune, rendant parfois inaccessibles certaines routes. Pis encore, bon nombre d’habitants interrogés, ont fait état de plusieurs infiltrations d’eau dans leurs domiciles. Hichame  32 ans, enseignant de son état, habitant la cité Rabta a tenu à raconter ses mésaventures : «Hier , nous nous sommes réveillés les pieds dans l’eau ! La canalisation d’évacuation des eaux de pluie  avait, tout simplement, éclaté», a-t-il dit avant de préciser : «Je tiens à ajouter que nous avons, à plusieurs reprises, averti les services communaux de l’état vétuste de ces canalisations, mais en vain !», a-t-il souligné. Le cas de ce citoyen n’est pas isolé. Selon plusieurs témoignages recueillis, la population de Jijel  pointe du doigt, ‘’l’amateurisme’’ des services de l’APC, chargés de la réfection et la réhabilitation des canaux d’assainissement et de l’évacuation des eaux pluviales : «On les voit tout le temps effectuer des travaux, mais à la moindre ondée, c’est toujours la même chose ! Il y a de quoi se poser des questions, sur l’efficacité et le professionnalisme de ces agents d’entretien», ont noté bon nombre d’habitants. L’un d’entre eux, n’y est pas allé de main morte , en parlant des services de la voirie : «Ce sont des incapables ! Sans cela, comment expliquer le fait qu’à chaque épisode pluvieux, la ville se retrouve inondée ?», s’est-il interrogé. Pour rappel, ces mêmes services des travaux publics, ont été à maintes reprises épinglés par la population, du fait, selon cette dernière, de leur ‘’incompétence avérée’’. 

Les gabions d’Oued Taza ne tiennent plus 

L’oued qui traverse la localité de Taza a l’ouest de Jijel, risque à tout moment de déborder. Des inondations sont craintes par la population. Malgré les murs de soutènement et le gabionnage qui ont été réalisés par le passé pour empêcher la crue d’atteindre les quartiers situés à proximité de l’oued, à chaque fois qu’il pleut les habitants sont pris de panique. Actuellement, l’oued ne présente pas uniquement une menace d’inondation, mais aussi un sérieux problème de pollution. Ainsi, l’on parle depuis des années d’un projet d’une retenue collinaire en amant de l’oued pour atténuer la crue en temps de grandes pluies. Rien n’a été fait à ce jour.

M.Bouchama

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85