GUELMA : BIEN QU’IL SOIT CONVENTIONNÉ

Les spéculateurs augmentent de 25% le prix de la semoule

Publié dans Régions Jeudi, 12 janvier 2017 00:00
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Officiellement, les prix de la semoule produite  par  certaines minoteries   sont fixés à 4000 DA le quintal pour une qualité excellente  c'est- à -dire que le sac de 25 kg devrait être cédé au consommateur à 1000 DA alors que celui de 10 kg est réglementairement vendu à 400 DA. Au passage, l'Etat intervient par différents mécanismes pour absorber les fluctuations sur les marchés  afin de mettre à la disposition du consommateur de la semoule à un prix réglementé et relativement abordable. Malgré les milliards de dinars soldés au profit des opérateurs économiques  pour une réelle révolution  agro-alimentaire  algérienne, il semble que certaines consciences  restent un obstacle  devant  tous  ces progrès. Ce qui  nous  étonne  toujours  comment ce fait-il qu’un sac  de  10 kg  de semoule de qualité supérieure  se vend de 500  à 550 DA et le sac de 25 kg entre 1000 à 1300 DA ? Cette denrée  alimentaire  qui constitue la base de l’alimentation des Algériens   risque de créer la panique   suite  aux prix qui dépassent  l’entendement    mettant à genoux les ménages à faible revenu . Les commerces de gros et détail sont régis par des pratiques spéculatives qui échappent à la réglementation. Le sac de la  semoule de 25 kg est ainsi vendu à  25% au-dessus des prix fixés. Il en est de même pour les autres conditionnements de 10 kg. Les grossistes de la semoule qui opèrent pratiquement en semi-clandestinité expliquent ces écarts par les prix pratiqués par les minoteries et les détaillants jurent à qui veut bien les entendre que leur marge bénéficiaire est dérisoire. Ainsi, le consommateur achète la semoule 25% plus cher et les subventions de l'Etat atterrissent dans les poches des spéculateurs et des contrebandiers. La lutte contre ces pratiques spéculatives devrait constituer un axe essentiel et prioritaire de la direction du commerce. Mais il  faut d’abord  savoir d’où  vient le germe .Il s'agit de protéger le consommateur et de veiller scrupuleusement à la destination des subventions publiques.

N.N

Lu 78 fois

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Caricature

Les plus lus

Commentaires

Qui sommes-nous ?

Quotidien indépendant d’information édité par la Eurl Hippone Edition et Communication au Capital de 1.000.000,00 DA.

Siège Social
Cité 240 lgts Plaine Ouest Annaba BP 893 RP Annaba.

  • Rédaction et Publicité :
    6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba
  • Tél : 038 86.07.11
  • Fax : 038 86.07.12
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.