Vieux bâti

La wilaya lance une opération lifting

11 Jan 2017
211 fois

Les travaux de réhabilitation du vieux bâti vont bon train dans le chef-lieu.  La restauration de certains immeubles remontant à la période coloniale ainsi que l’aménagement des façades ont déjà commencé fin décembre dernier pour se poursuivre dans certains points de la ville comme première étape qui en annonce d’autres. “Il est grand temps que le visage de Annaba change pour le mieux. On a toujours rêvé d’une ville débarrassée de son masque hideux et ceci passe forcément par la remise en valeur des bâtis du centre-ville et qui sont des chefs-d’œuvre architecturaux », explique un membre de l’APW. Cette initiative urbanistique s’inscrit dans le cadre du plan de  réaménagement des grandes villes d’Algérie. A Annaba, les immeubles concernés par cette première opération se trouvent au niveau de la rue Benamiour Abdelkader, rue Benbadis et rue Saouli Abdelkader. Une dizaine d’immeubles font l’objet de ces travaux de réhabilitation et le nombre augmentera avec les opérations à venir, apprend-on de notre interlocuteur. Le patrimoine architectural dont a hérité Annaba, à l’instar des autres villes algériennes, devrait faire l’objet d’une attention particulière. « Ce patrimoine devrait faire l’objet d’opérations de requalification et de protection prises au sens large et non pas seulement dans un protectionnisme entravant l’évolution de la ville. La ville d’Annaba se trouve confrontée à d’importants problèmes de croissance et de gestion. La problématique actuelle de son patrimoine immobilier nécessite une stratégie qui doit porter des solutions à l’état de dégradation du cadre bâti », estime un architecte interrogé sur ce sujet. Pour lui, « la rénovation urbaine à travers le monde répond à deux principes fondamentaux: un arsenal juridique qui réglemente cette intervention sur le tissu urbain, et un acteur spécialisé qui met en œuvre les attentes des pouvoirs publics en jouant le rôle de coordinateur entre les différentes actions des citoyens, de l’administration et des institutions financières. Or en Algérie, les interventions restent ponctuelles d’où la nécessité de revoir la manière d’intervenir en matière de rénovation urbaine ». Ce caractère ponctuel de l’opération est catégoriquement nié par des élus APW. « Ceci est un programme dans la durée qui vise à englober l’ensemble du vieux bâti en lançant des opérations successives ». 

Zarrougui Abdelhak

Dernière modification le mercredi, 11 janvier 2017 19:33
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85