Bordj Bou-Arréridj

Un malade mental commet un crime à El-Mehir

24 Oct 2013
18102 fois

Un jeune âgé de 22 ans a été mortellement blessé par un malade mental au chef-lieu de la commune d’El-Mehir. La victime qui était assise devant le siège de son salon de coiffure a reçu divers coups de couteau au corps. Transporté sur le champ vers l’hôpital de Bordj Bou-Arreridj, en cours de route, il succomba à ses blessures. Suite à ce triste événement qui a endeuillé toute la population de la commune, un psychiatre à qui nous avons demandé son avis souligne que la criminalité des malades mentaux est un problème de société vaste et complexe. « La question de la criminalité des malades mentaux est double. Il s’agit d’envisager d’une part l’ensemble des processus psychologiques qui peuvent amener un malade mental à commettre un acte violent de nature criminelle. La dangerosité d’un malade mental est fonction du trouble pathologique dont il souffre ». La maladie mentale n’étant pas unique, « il faut s’intéresser aux types de malades mentaux considérés comme dangereux et ainsi potentiellement criminels du fait de leur trouble. Le passage à l’acte ne se traduit pas et ne se comprend pas de la même manière chez un criminel exempt de maladie mentale et chez un malade mental ayant accompli un crime ». La question de la criminalité des malades mentaux définit des enjeux particuliers quant à la dangerosité du malade  mental.

Ahmed Saber

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85