Société

Société

Plusieurs effets thérapeutiques positifs ont été relevés à partir de l'utilisation des produits de la ruche pour les soins de malades, a affirmé lundi à Ain Temouchent le professeur Bouchareb Abdelmajid, cancérologue et apiculteur, lors d'une conférence qu'il a animé lundi en marge du 1er Salon de l'apiculture et de la production mellifère. Ce spécialiste en cytopathologie au CHU Blida a situé les effets de la thérapie aux produits apicoles…
Le parcours touristique saharien en Algérie est "serein" et "sécurisé", a affirmé lundi le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mohamed Amine Hadj-Saïd. "Le parcours touristique saharien en Algérie est serein et sécurisé, comme l’ont confirmé les nombreux touristes qui ont choisi de passer leurs vacances de fin d’année dans le Grand Sud", a indiqué le ministre sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne. Il a…
De toutes les fêtes religieuses, celle du Mawlid Ennabawi était célébrée pompeusement autrefois. Les autochtones algériens se mobilisaient partout dans le pays pour préparer l’avènement du Prophète (QSSSL). Dès que le mois hégirien Rabie El Aouel pointe, les travaux, (badigeonnage, nettoyage) commencent. Les commerçants repeignent les devantures de leurs magasins, embellissent leurs vitrines en exposant de grands livres sacrés, des cadres de toutes dimensions représentant la Kaâba et la Médina,…
La commémoration de Yennayer, prévue à M’chouneche (Biskra), a été annulée en raison du refus de l’administration de l’autoriser en plein air, mais n’a pas été interdite, a déclaré vendredi le président de l’Office local du tourisme, Abdelmadjid Soltani, initiateur de la manifestation. M. Soltani, , a précisé que le chef de daïra de M’chouneche a informé l’Office local du tourisme de la possibilité d’organiser cette célébration, les 12 et…
Une journée d’étude consacrée à Yennayer, le jour de l’An amazigh, sera organisée lundi prochain à l’université Abbas Laghrour de Khenchela, à l’initiative d’une Association culturelle et scientifique et de la faculté des Sciences sociales et humaines. Placée sous le slogan " Pour une culture algérienne authentique", la rencontre donnera lieu à la présentation de six communications par des hercheurs des universités de Khenchela et de Béjaïa ainsi que de…
Comme chaque année, les différentes associations « socioculturelles » activant sur le terrain ainsi que la direction de la culture de la wilaya de Béjaïa en collaboration avec les autorités locales comme l’APC de Béjaïa ont tracé un programme spécial pour fêter le début du nouvel An berbère. Ainsi donc, à commencer par la direction de la culture de Béjaïa qui a tracé un programme riche en activité avec une…
Les festivités célébrant la nouvelle année amazigh (Yennayer) ont débuté vendredi après-midi à la maison de la culture Mohamed Chebbouki de Tébessa avec de riches activités au programme. Les festivités marquant l’an 2964 du calendrier amazigh (12 janvier) permettront au public local d'assister à des activités culturelles et artistiques organisées par le Haut commissariat à l’amazighité (HCA), de concert avec la coopérative "Ibn Khaldoun" et l’association "Echos du 7ème art".…
Alors que sa commémoration a perdu de son importance par rapport à jadis où il était fêté dans chaque maison,"Yennayer" le nouvel an amazighe (berbère) sera fêté comme à l'accoutumée à Ain Fakroun (25 kilomètres à l'ouest du chef-lieu de wilaya) le 12 janvier 2014 correspondant au 1er jour de l'an Amazigh 2964, par l'association du renouveau de Ain Fakroun (Thidukla Nthoukri Nwaghrem Ni Fker). Cette dernière a concocté un…
Les arachides, entourées de toutes sortes de confiseries sont, sans conteste, les produits vedettes de la célébration, à Batna, du nouvel an amazigh (Ikhf Nousgwas ou Amenzu n’Yennayer) qui se caractérise par une convivialité familiale autour d’un dîner traditionnel. Dans la capitale des Aurès, les gérants des échoppes du mythique marché Er-Rahba et les candy-shops du quartier de Bouakal fourbissent leurs armes pour s’assurer une part de la manne offerte…
A Constantine, à quelques jours de la célébration du nouvel an Amazigh, les cocoricos de coqs se promenant librement dans de nombreuses demeures sont des plus en plus audibles. En fait, dans la capitale de la Numidie, bien avant que Chachnaq 1er ne soit reconnu comme celui qui inaugura l’an Berbère, il y a de cela 2964 ans avec son accession au trône de l’Egypte antique, le coq, de préférence…
Quand le parangon béatement mythifié poussé à bout par la réalité, expose son déclin comme aboutissement. C’est l’eternel recommencement de la nudité du roi, créée par Andersen dans ses contes, qui se rejoue pour la tantième représentation. Quand le parangon béatement mythifié poussé à bout par la réalité, expose son déclin comme aboutissement. C’est l’eternel recommencement de la nudité du roi, créée par Andersen dans ses contes, qui se rejoue…

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85